09/01/2007

C'est celui qui le dit qui l'est

Le 02 Octobre 2006

Cela arrive parfois, l'alarme du réveil est KO. Je vous assure, j'avais ce soir-là réglé mon réveil, oui. A la minute près, et j'avais levé le petit bouton. Oui, il était tard, mais je l'ai fait, j'ai réglé mon réveil, je me souviens même de l'heure: 6h10. Je me suis mise en pijama, comme tous les soirs, je mes suis lavé les dents, j'ai retiré mes chaussettes, et j'ai réglé mon réveil. J'ai même revérifié: il était parfaitement réglé, je vous assure. Si parfaitement, que le lendemain matin, il n'a pas sonné.

Même pas un petit début de sonnerie, même pas un petit bip. Il est resté silencieux, et moi endormie.

Le lendemain, je règle mon réveil, déjà un peu plus méfiante. Il est réglé, c'est sûr. Si demain il ne sonne pas, on verra un engin tout rond voler par la fenêtre. Sous les menaces, mon réveil sonne, et je me lève bien à l'heure: il est 8h30.

La semaine d'après, je demande à mon réveil de m'arracher au monde des rêves à 6h10. Gentil réveil, tu vas sonner.

Et bien, non...
il m'a laissé roupiller le matin suivant.

Ce réveil ne veut pas sonner tôt.
A 8h30, il sonne.
A 6h10, il...........dort?

Ce n'est pas un réveil du matin, ce paresseux. Le matin, il aime trainer, se faire prier.

Moi, c'est le soir que j'aime trainer, peut etre un peu trop... un peu trop pour encore y voir clair entre l'aiguille des secondes, l'aiguille des minutes, et l'aiguille des heures. Un peu trop pour voir que le 6 est avant le 7, et non pas après.

Peut être que finalement, je me couche un peu trop tard pour me réveiller si tôt le lendemain.

Non, j'ai pas tué d'chat... ou y sentait pas bon.

16:48 Écrit par Val dans anecdotes | Lien permanent | Commentaires (0) | Tags : reveil, heure |  Facebook |