08/08/2007

Soumise

 

Soumise
Je le suis depuis quelques temps.
Soumise à cette chose...
qui tord mon estomac,
Qui fait trembler mes mains,
suer mon front.
La peur.
La peur me sert la gorge, me crispe les mâchoires
me coupe les jambes.
Elle ne me quitte plus
Je reste à l'affut
du symptôme
Qui déséquilibrera la balance
du bon ou du mauvais côté.
Et je sursaute
à l'écoute de ce mot:
"neurologique".

 

12:15 Écrit par Val dans santé | Lien permanent | Commentaires (0) |  Facebook |

Le mur

Le 9 Mai 2007

 

Vu que mon talent pour la parole est très restraint,
je me suis mise à essayer d'écouter les gens.
J'ai réalisé que très souvent on y gagne rien:
quand on ouvre nos pavillons
On s'attend à ce que les autres en fassent autant
mais, curieusement, leurs oreilles se ferment
et c'est leur bouche qui s'ouvre encore plus

comme pour ne plus jamais se fermer.

Peut-etre est-ce ma faute...
Je sais, je communique trop peu avec le regard...
Mais si c'est pour trouver au fond des yeux un mur...

d'indifférence et de domination,
je préfère mille fois m'enfermer dans le flou environnant que sur le fond de ta rétine.


Je disais donc, peut être est-ce ma faute mais, selon moi
- toute petite moi de rien du tout -
chacun doit faire un effort pour écouter l'autre
sans quoi il n'y a pas communication du tout
sans quoi on tient des monologues
où l'autre n'est pas invité à partager.

12:15 Écrit par Val dans états d'âme | Lien permanent | Commentaires (0) | Tags : entente, confiance, ecoute |  Facebook |

Bon de Rire

Le 26 Avril 2007

Ah, que ça fait du bien de rire !


Aujourd'hui, c'était une journée un peu spéciale. Je me suis levée en retard et j'ai donc décidé de ne pas me rendre aux cours du matin. J'avais eu fort mal à la gorge cette nuit (et là ça va déjà mieux). J'ai donc quitté la maison vers 11h50 ce matin, après avoir avalé une tartine accompagnée de "souris" en chocolat, travaillé un peu mon essai d'Anglais et fait la causette sur msn.

Arrivée à Louvain la Neuve, j'étais en sueur, il a fait magnifique toute la journée. Peut-être un peu trop chaud, même. Autant pour la planète que pour moi. J'ai rencontré ma soeur, à qui je devais donner un papier important, et puis je me suis rendue au cours. J'avais déjà envie de me marrer avec le voisin, tellement ça ne m'interessait pas.

A la sortie des cours, je prends le train avec le dit voisin, et on commence à un peu se marrer pour des raisons que je n'évoquerai pas car elles risqueraient de troubler les bien-pensants. Une fois dans le train, on commence, je ne sais plus pourquoi, à évoquer Françoise Dolto et des histoires de brebis suicidaires à dormir debout. Nous notons avec amusement que le fils de la psychanalyste est Carlos, et que sa fille a fait paraitre des CDs disant que sa mère avait tout faux, conclusion: ce n'est pas le mouton qui est suicidaire, mais le berger. En face de nous, un homme un peu bizarre (le deuxième de la journée) nous fait finalement pouffer de rire.

Quelle belle journée ensoleillée... !

12:14 Écrit par Val dans anecdotes | Lien permanent | Commentaires (3) | Tags : sante, rire |  Facebook |

Journée Noire

Le 12 Mars 2007

Aujourd'hui, ça a été l'horreur sur toute la ligne.

Les gens font chier, des fois, chier. En se moquant de petits détails, en prenant plaisir à blesser plus faible que soi. C'est ça l'humanité aujourd'hui: s'agripper au plus fort, écraser le plus faible...Si bien qu'on dit souvent à ceux qui traînent un peu la patte: "Tu dois te renforcer, devenir plus dur". Et c'est ainsi que, 5 ans plus tard, l'ancien faible devient nouveau fort, et écrase à son tour un plus faible, pour se faire valloir. Ah, la belle époque ! Ah, comme c'est gai, d'aller au cours en se disant: "Encore une journée de stress, encore une journée à se trouver nulle car on ne répond pas à un profil dicté d'avance".

Je parle pour moi, oui, mais pas uniquement. Je ne dis pas que les gens "avec le profil" soient superficiels, bêtes, et forcément mauvais. Mais il y a de chouettes gens qui ne répondent absolument pas au profil "demandé" (comme si on construisait toutes les âmes dans le même moule...), qui sont moqués et discrédités à tort, pour des défauts qu'on pardonne tout à fait et en toute occasion à d'autres, des gens dans le coup le plus souvent. Occasionellement des vipères et des salauds.

C'était le coup de gueule du jour, et ça fait du bien !!!