23/01/2008

Update

 

Coucou à tous petits lecteurs qui par ici passerez !

Juste pour vous signaler que mon blog sur le dessin à reçu quelques mises à jours très récemment.... Clin d'oeil

Alors si ça vous chante, c'est par ici http://vals-drawings.skynetblogs.be/

Ne vous gênez surtout pas de voter ou de poster des commentaires. Là, ça manque !!!

A bientôt ici ou ailleurs Mort de rire

Valérie

11:45 Écrit par Val dans anecdotes | Lien permanent | Commentaires (0) | Tags : blog dessin update |  Facebook |

08/08/2007

Bon de Rire

Le 26 Avril 2007

Ah, que ça fait du bien de rire !


Aujourd'hui, c'était une journée un peu spéciale. Je me suis levée en retard et j'ai donc décidé de ne pas me rendre aux cours du matin. J'avais eu fort mal à la gorge cette nuit (et là ça va déjà mieux). J'ai donc quitté la maison vers 11h50 ce matin, après avoir avalé une tartine accompagnée de "souris" en chocolat, travaillé un peu mon essai d'Anglais et fait la causette sur msn.

Arrivée à Louvain la Neuve, j'étais en sueur, il a fait magnifique toute la journée. Peut-être un peu trop chaud, même. Autant pour la planète que pour moi. J'ai rencontré ma soeur, à qui je devais donner un papier important, et puis je me suis rendue au cours. J'avais déjà envie de me marrer avec le voisin, tellement ça ne m'interessait pas.

A la sortie des cours, je prends le train avec le dit voisin, et on commence à un peu se marrer pour des raisons que je n'évoquerai pas car elles risqueraient de troubler les bien-pensants. Une fois dans le train, on commence, je ne sais plus pourquoi, à évoquer Françoise Dolto et des histoires de brebis suicidaires à dormir debout. Nous notons avec amusement que le fils de la psychanalyste est Carlos, et que sa fille a fait paraitre des CDs disant que sa mère avait tout faux, conclusion: ce n'est pas le mouton qui est suicidaire, mais le berger. En face de nous, un homme un peu bizarre (le deuxième de la journée) nous fait finalement pouffer de rire.

Quelle belle journée ensoleillée... !

12:14 Écrit par Val dans anecdotes | Lien permanent | Commentaires (3) | Tags : sante, rire |  Facebook |

12/03/2007

Deux fois rien...

Le 26 Janvier 2007


Ce matin, je me suis levée avec ce fond de tristesse habituel, cette impression de transparence et d'inutilité.
J'ai fait les choses que je fais tous les matins de jours de congé. Sans aucune attente particulière, car je n'en espère pas (ou plus) autant. Et voilà que cette adorable petite chose arrive alors à me surprendre et à me faire sourire. Cette petite chose inatendue, inopinée, qui me fait plaisir parce que je ne m'y attendais pas du tout.

Alors, merci, petite chose. A l'avenir, j'attendrai moins.

21:27 Écrit par Val dans anecdotes | Lien permanent | Commentaires (0) | Tags : petit, surprise, cadeau |  Facebook |

26/02/2007

Ordre et méthode

Ma petite soeur Coralie est un as. Ce week-end là, elle revenait - comme tous les week-ends - à la maison. Elle fait son sac, elle prend le train, et elle arrive. Mais pas ce premier décembre, non. Ce premier décembre, elle est trop chargée, et elle ne peut plus porter son sac. De son téléphone portable, elle sonne chez nous: "Je ne peux plus faire un mètre. Je suis à la gare de Jette". Message subliminal pourtant limpide: "Venez me chercher - vous n'allez quand-même pas laisser votre adorable fille, la chair de votre chair, mourir de froid et de faim, à 3 kilomètres de chez elle ???".

A l'écoute de cette déchirante complainte, j'avertis donc ma maman que je pars chercher ma soeur à la gare. En deux temps trois mouvements, me voilà prête, veste sur le dos et écharpe autour du cou. Je m'empresse pour ne pas faire attendre ma soeur, que j'imagine déjà la colonne vertébrale moulue sous 40 kilos de vêtements sales.

Arrivée a la gare, pas de Coralie. Dans le hall de gare, pas de Coralie. Aux guichets, pas de Coralie. Sur les voies, sur le parking, aux toilettes, pas de Coralie. Comme une idiote (que je suis), je n'ai évidemment pas mon téléphone sur moi. Retour vers la maison, j'ai déjà moins froid. Enguelade. "Ou est ta soeur ? Tu n'as pas été foutue de la retrouver? Mais c'est pas vrai? Qu'ai-je engendré?"... ma mère est de mauvais poil. Elle oublie presque de me dire que Coralie a téléphoné. Elle m'attend bien devant la gare. De l'autre côté de la place...

Tout est bien qui finit bien. Je retrouve ma soeur, qui apparemment ne porte pas son sac avec tant de mal. Logique, il est moins lourd que précédemment: on lui a volé son portefeuille. Elle voulait qu'on vienne la chercher car elle était "un peu dégoutée".

 

photo: la gare de Jette

23:50 Écrit par Val dans anecdotes | Lien permanent | Commentaires (1) | Tags : gare, jette, soeur |  Facebook |

09/01/2007

C'est celui qui le dit qui l'est

Le 02 Octobre 2006

Cela arrive parfois, l'alarme du réveil est KO. Je vous assure, j'avais ce soir-là réglé mon réveil, oui. A la minute près, et j'avais levé le petit bouton. Oui, il était tard, mais je l'ai fait, j'ai réglé mon réveil, je me souviens même de l'heure: 6h10. Je me suis mise en pijama, comme tous les soirs, je mes suis lavé les dents, j'ai retiré mes chaussettes, et j'ai réglé mon réveil. J'ai même revérifié: il était parfaitement réglé, je vous assure. Si parfaitement, que le lendemain matin, il n'a pas sonné.

Même pas un petit début de sonnerie, même pas un petit bip. Il est resté silencieux, et moi endormie.

Le lendemain, je règle mon réveil, déjà un peu plus méfiante. Il est réglé, c'est sûr. Si demain il ne sonne pas, on verra un engin tout rond voler par la fenêtre. Sous les menaces, mon réveil sonne, et je me lève bien à l'heure: il est 8h30.

La semaine d'après, je demande à mon réveil de m'arracher au monde des rêves à 6h10. Gentil réveil, tu vas sonner.

Et bien, non...
il m'a laissé roupiller le matin suivant.

Ce réveil ne veut pas sonner tôt.
A 8h30, il sonne.
A 6h10, il...........dort?

Ce n'est pas un réveil du matin, ce paresseux. Le matin, il aime trainer, se faire prier.

Moi, c'est le soir que j'aime trainer, peut etre un peu trop... un peu trop pour encore y voir clair entre l'aiguille des secondes, l'aiguille des minutes, et l'aiguille des heures. Un peu trop pour voir que le 6 est avant le 7, et non pas après.

Peut être que finalement, je me couche un peu trop tard pour me réveiller si tôt le lendemain.

Non, j'ai pas tué d'chat... ou y sentait pas bon.

16:48 Écrit par Val dans anecdotes | Lien permanent | Commentaires (0) | Tags : reveil, heure |  Facebook |